La fibre d’asclépiade : la magie de sa légèreté

La fibre d’asclépiade : la magie de sa légèreté

janvier 5, 2022 Fibre 0

 

Structure fibre d'asclépiade par Gingrasaudet — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=51347581La clé de sa légèreté se situe dans la partie centrale nommée lumen. Contrairement à d’autres fibres naturelles qui se composent de plusieurs petites cavités, la fibre d’asclépiade n’en compte qu’une seule.  Elle possède la même structure que les poils de l’ours polaire. 

 

Une structure creuse, unique et remplie d’air, qui représente jusqu’à 77% de son volume.  Ultra légère, cette constitution lui confère des qualités supérieures d’isolation thermique et d’absorption acoustique, ainsi que de flottabilité.  Pour en savoir plus, vous pouvez lire les articles La fibre d’asclépiade : l’alternative en isolation textile et La fibre d’asclépiade et l’absorption acoustique.

 

Légèreté fibre asclépiade Coopérative MonarkLa fibre d’asclépiade est d’abord et avant tout parfaitement conçue pour assurer sa reproduction dans la nature, donc sa survie.  Ainsi, sa légèreté et sa volatilité lui permettent une meilleure dispersion de ses semences par le vent, sur de plus grandes distances.  Pour plus d’informations sur son histoire, vous pouvez lire l’article  L’asclépiade, une richesse au Québec ! .

 

La fibre d’asclépiade : 4 fois plus petite

Avec une densité de 0,25-0,30 g/cm3, aucune autre fibre ne s’en approche, qu’elle soit naturelle ou synthétique.  Elle se distingue par des performances exceptionnelles pour si peu de poids.

La paroi du lumen de la fibre d’asclépiade mesure 2 à 3 µm et a un diamètre d’environ 25 µm.  À titre indicatif, 1 µm (micron) vaut un millième de millimètre.  

 

Tout en douceur

La surface extérieure de la fibre d’asclépiade est propre et uniforme sur toute sa longueur, aucun traitement supplémentaire n’est nécessaire.  En conséquence, ajouté aux huiles et à la cire dont elle est recouverte, ceci lui confère toute sa douceur que l’on compare à celle de la soie.  Sa texture soyeuse et ses origines ont inspiré ses appellations telles que Soie d’Amérique ou Soyer du Québec.

 

Auteure : Marie-Noël Breton, Coordonnatrice administrative

Sources et références : 

  • Mathieu Robert PhD (2020) La Soie d’Amérique dans les bio-matériaux, Université de Sherbrooke.   
  • Clément Richard (2018) Caractérisation chimique des fibres d’asclépiades et l’effet de différents traitements sur son comportement, Université de Sherbrooke.
  • Photo Vue de coupe de la fibre d’asclépiade : Wikipedia.org Par Gingrasaudet — Travail personnel, CC BY-SA 4.0.